SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
 número49Gilberto Crespo y Martínez y su participación en la política de fomento para el México porfirista: Reflexiones a propósito de su obra dedicada a Bélgica índice de autoresíndice de assuntospesquisa de artigos
Home Pagelista alfabética de periódicos  

Serviços Personalizados

Journal

Artigo

Indicadores

Links relacionados

  • Não possue artigos similaresSimilares em SciELO

Compartilhar


Tzintzun

versão impressa ISSN 0188-2872

Resumo

HERRERA LEON, Fabián. Le Mexique et I'intitut National de Coopération Intellectuelle. Tzintzun [online]. 2009, n.49, pp.169-200. ISSN 0188-2872.

A la fin de la Première Guerre Mondiale, on a considéré un remaniement dans le terrain des sciences, des lettres, des arts et de l'enseignement, même qui a été supporté par la structure du nouveau système international Cela a été le cas de l'Institut International de Coopération Intellectuelle - antécédent de l'UNESCO-. La remarquable indépendance de l'institut de Paris par rapport à la Société de Nations - dont le Mexique avait été exclu - a permis que le pays Mexicain ait tôt participé aux travaux (1926). D'ores et déjà et jusqu'à la dissolution de l'institut, le Mexique a collaboré avec lui. La méconnaissance générale de cet épisode historique, dans lequel on remarque la création de la Commission Mexicaine de Coopération Intellectuelle, limite notre vision sur l'appui que les gouvernements postrévolutionnaires ont donné aux activités scientifiques et intellectuelles pendant les décades 1920 et1930. Le but de cet article est de marquer un premier approchement historiographique à ce sujet-là et d'offrir une vision panoramique des activités développées par le Mexique dans le cadre de la collaboration avec l'institut de Paris.

Palavras-chave : Institut international de Coopération Intellectuelle; Intellectuels; Julien Luchaire; Alfonso Reyes; Alberto J. Pani.

        · resumo em Espanhol | Inglês     · texto em Espanhol     · Espanhol ( pdf )

 

Creative Commons License Todo o conteúdo deste periódico, exceto onde está identificado, está licenciado sob uma Licença Creative Commons