SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.50Pirámide de las Pinturas de San Bartolo, El Petén, Guatemala: espacialidadUna medalla militar por matar mayas rebeldes (1901-1905) índice de autoresíndice de materiabúsqueda de artículos
Home Pagelista alfabética de revistas  

Servicios Personalizados

Revista

Articulo

Indicadores

Links relacionados

  • No hay artículos similaresSimilares en SciELO

Compartir


Estudios de cultura maya

versión impresa ISSN 0185-2574

Resumen

HELMKE, Christophe  y  KUPPRAT, Felix. Les glyphes-emblèmes et les lieux surnaturels : le cas de Kanu'l et ses implications. Estud. cult. maya [online]. 2017, vol.50, pp.95-135. ISSN 0185-2574.  http://dx.doi.org/10.19130/iifl.ecm.2017.50.853.

Les glyphes-emblèmes intègrent les noms de lieux, parmi lesquels certains font référence á des espaces primordiaux et aux scènes d'évènements mythologiques. L'un de ces glyphes- emblèmes surnaturels est le titre k'uhul kanu'l ajaw, « seigneur de Kanu'l », qui a été principalement utilisé par les gouvernants de Calakmul pendant le Classique Récent. Les textes hiéroglyphiques sur des supports céramiques du Classique Récent suggèrent que le toponyme Kanu'l nommait une grotte, dans laquelle le dieu du maïs fut vaincu, mourut et renaquit. Des évidences supplémentaires montrent que les autres toponymes qui apparaissent dans le récit de la résurrection du dieu du maïs dénommaient aussi des lieux primordiaux, ce qui nous permet d'agrandir provisoirement la liste de glyphes-emblèmes surnaturels.

Palabras llave : Glyphes emblème; toponymes mythologiques; Kanu’l; dieu du maïs; céramique type codex; danseur de Holmul.

        · resumen en Español | Inglés     · texto en Español     · Español ( pdf )